Tout ce qu’il faut savoir sur la Libra : la cryptomonnaie de Facebook.

La crypto-monnaie Libra lancée par Facebook est au cœur des enjeux liés au monnaies, aux crypto-monnaies et au numérique. La connaissance du fonctionnement, des avantages et des inconvénients de la Libra permettra de mieux situer le débat.

C’est quoi la Libra ?

La Libra est une nouvelle blockchain décentralisée, une crypto-monnaie de faible volatilité et une plate-forme de contrats intelligents. C’est un nouveau système monétaire privé, parrainé par Facebook. Son ambition est de devenir l’argent de l’internet. En effet, Libra permettra l’accès à des services financiers de qualité moins chers et ouverts à tout le monde. Elle a pour cible les personnes qui n’ont pas accès à un compte bancaire. Elle ne servira plus comme prévu en tant que système monétaire alternatif.

Fonctionnement du Libra

Libra est construite sur une blockchain sécurisée évolutive et fiable, caractérisée par une décentralisation. C’est un logiciel open source destiné à un public international. Un langage de programmation Move sera utilisé pour définir les principaux mécanismes de la blockchain.

L’e-monnaie est protégée par une réserve d’actif conçu pour lui donner une valeur intrinsèque. Ainsi, pour chaque Libra créée, il faudra créer des réserves  constituées de dépôts bancaires et des titres d’Etat à court terme. La réserve aura pour but de préserver la valeur de la Libra sur le temps et de lui donner une stabilité. La Libra est gérée par l’association indépendante Libra, une organisation Suisse à but non lucratif chargée de faire évoluer l’écosystème.

Avantages et risques de la Libra

La Libra ne peut pas être l’objet d’une panique bancaire. Elle présentera une certaine stabilité par rapport au Bitcoin. La Libra sera aussi plus fluide sur Internet. Elle circulera mieux que les monnaies internationales comme l’euro et le dollar tout en offrant des coûts de transaction proches de zéro. Cependant, la Libra peut baisser de valeur même si la fréquence sera faible. Sa valeur nominale promet d’être souvent volatile.

Au vue des objectifs visés et du fonctionnement de la Libra, elle sera en véritable concurrence avec les monnaies émises par les Etats.