Trois aliments déconseillés pendant l’allaitement.

Les aliments que mange la maman ont une incidence sur la qualité du lait maternel. C’est pourquoi certains aliments sont déconseillés pendant l'allaitement en raison des risques de danger qu’ils présentent sur la santé du bébé et de la maman.

Le soja

Le soja contient des phyto-œstrogènes dont les plus connus sont les isoflavones. La similarité entre cette dernière et l'oestradiol, l'une des principales hormones féminines fait planer un risque de perturbation du système endocrinien. Aussi, les substances contenues dans le soja pouvant directement passer dans le lait maternel, ils peuvent être directement ingurgitées par le bébé. Or les scientifiques soupçonnent mais sans réelles preuves un impact négatif des nutriments du soja sur la maturation sexuelle du bébé.

L'alcool

Les éléments nécessaires pour élaborer le lait maternel sont puisés dans le sang. Quand vous consommez de l’alcool, il se loge dans le sang pendant plusieurs heures et entre donc dans la composition de l’aliment préféré de votre bout de chou. Cela entraine une augmentation anormale de prolactine et une lenteur de l'éjection de lait. Une prise régulière d’alcool peut par ailleurs engendrer chez le bébé des troubles du sommeil et empêcher le bon fonctionnement de son système nerveux.

Les boissons énergisantes

Si vous allaitez, vous devez vous tenir loin des boissons énergisantes. Ces boissons contiennent de nombreux ingrédients qui ne sont pas de nature à maintenir votre bébé en bonne santé. La caféine est la plus indexée. Très souvent en excès dans ces boissons, elle peut engendrer un retard de croissance chez l’enfant. Aussi peut-il affecter le sommeil de votre bébé et même le rendre irritable. En dehors de la caféine, le ginseng, la taurine et l’inositol sont aussi pointés du doigt pour leurs effets néfastes sur la santé du bébé.

Que retenir ? Certains types d'aliments vous sont déconseillés pendant la période d’allaitement. Et si vous devez malgré tout en consommer, soyez modérées.